Justifier une imprimante 3D dans un EPN

De nombreuses personnes ont été surprises par le fait que l’Espace Public Numérique (EPN) de Neufchâteau se soit équipé de 2 imprimantes 3D. Pour certains, la dépense devait être inappropriée, pour d’autres, il s’agit d’un gadget électronique de plus pour grands enfants.

Pour ma part, cet achat fait partie des meilleures idées que j’ai eues à l’EPN. Je vais tenter de vous expliquer pourquoi ce qui devrait vous permettre de justifier un tel achat si vous envisagez d’équiper votre EPN avec cet outil.

Le prix et modèle

Pour couper court directement à tous suspense, la Dagoma Discoeasy 200 coûte 300€… seulement. Pour ce prix, elle est livrée en kit à monter soi-même. Cette solution peut sembler rebutante mais elle me semble justifiée pour un EPN.

  1. On démystifie l’électronique et le monde de l’informatique : c’est à la portée de tous et le tutoriel est très bien fait. On a ensuite la satisfaction de pouvoir fanfaronner : « Et les gars! J’ai monté une IMPRIMANTE 3D! Ouais je suis un peu le fils spirituel de Mc Gyver quoi! »
  2. On informe sur la notion de logiciel libre
  3. On économise 100€ sur le modèle monté ce qui correspond à la première commande de consommable et de petits matériels. Pour un EPN, c’est une chouette économie.
  4. C’est une société française avec un support en français (et ça sert)

Education citoyenne

Faire rentrer une imprimante 3D dans un EPN (dans notre cas, c’est également la bibliothèque), permet de couper court à l’idée que la 3D c’est un truc de science-fiction. La 3D est disponible et offre des solutions abordables.

J’ai imprimé quelques exemples de réalisations afin que les visiteurs manipulent les objets et qu’ils jaugent le poids et la solidité. J’ai choisi des exemples simples et parlants : documentation pour l’école, pièces de jeu, gadgets, etc.

J’ai imprimé des A3 pour introduire auprès des visiteurs la technologie et les attentes que l’on peut en avoir (je ne retrouve plus mon fichier, je vous mets un exemple de panneau. A vous de l’adapter selon votre sensibilité).

Ces imprimantes génèrent des questionnements et des réflexions passionnantes tant auprès des séniors que des enfants qui viennent visiter la bibliothèque avec leur classe.

 

Je complète cela avec quelques vidéos que je fais tourner sur une tablette ou sur un PC. En cherchant peu, vous en trouverez beaucoup d’autres mais voilà déjà une petite sélection.

Mutualisation

Un EPN a entre autre comme vocation de lutter contre l’exclusion numérique. L’accès à internet s’étant démocratisé autant au niveau des coûts de connexion que du matériel, une manière de réorienter cette action est par exemple de proposer le service de l’impression 3D aux visiteurs. Nous avons donc opté pour un système de mutualisation de la machine.

Au niveau du coût, nous avons opté pour un prix de 50 cents par 1/2 heure d’utilisation ce qui est tout à fait raisonnable et qui force l’utilisateur à réfléchir à l’intérêt d’imprimer qqch en haute qualité plutôt qu’en basse (ratio de 1 à 3 entre les 2). Au niveau du consommable, le prix est de 10 cents par gramme. La pièce d’échiquier Pokemon ou la grenouille reviennent à un peu moins de 2€.

Cette mutualisation est très appréciée par le politique qui voit la possibilité de mettre en avant un nouveau service pour le citoyen et de mettre en avant le côté visionnaire de la démarche. Il faut cependant bien vérifier qu’aucun professionnel ne propose ce même service sur votre territoire communal ce qui pourrait générer une concurrence déloyale ou d moins créer un malaise dans les relations.

Partenariat

L’imprimante 3D a permet de développer des partenariats. Pour notre part, nous en avons très rapidement développés une collaboration avec la ludothèque ou avec les écoles pour compléter des jeux et du matériel scolaire. D’autres sont en préparation comme avec les cours de pâtisserie qui souhaitent créer des emporte-pièces personnalisés.

Le rendez-vous du libre prévoit également d’utiliser l’imprimante pour personnaliser des boîtiers pour Arduino ou des stations météo.

Se former

Au niveau de la formation, j’ai regardé des tutoriels en ligne. Je me suis également inscrit à un MOOC  (formation en ligne gratuite et ouverte à tous) sur FUN-mooc pour connaître le B-A-BA. C’est vraiment à la portée de tous et je compte bien faire un stage pour les enfants sur le sujet. (raison pour laquelle l’en ai 2)

 

Au niveau des logiciels, tout est disponible en ligne gratuitement. J’utilise Tinkercad pour les créations de volumes simples mais il y a déjà de quoi faire!

Je cherche des modèles principalement sur Thingiverse. Je partage également mes réalisations sur ce site ce qui me semble un démarche nécessaire tant personnellement qu’au niveau de l’éducation citoyenne.

Des questions ?

N’hésitez pas à m’envoyer un petit mail à info@vangoce.be si vous avez des questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.