L’érudition galante par Baltasar Gracian

Dans sa maxime n°XXII intitulée « l’homme de mise* », l’espagnol Baltasar Gracian écrivit en 1647 :

« L’érudition galante est la provision des honnêtes gens. la connaissance des toutes les affaires du temps, les bons mots dits à propos, les façons de faire agréables, font l’homme à la mode, et plus il a de toute cela, moins il tient du vulgaire.
Quelquefois un signe, ou un geste, fait plus d’impressions, que toutes les leçons d’un maître sévère : L’art de conserver a plus servi à quelques uns, que les sept arts libéraux ensemble ».

(*) : Entendez par « homme de mise » une personne que l’on disait de bonne compagnie et bien accueillie dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.